Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
3 avril 2008 4 03 /04 /avril /2008 11:23

Du 3 au 7 avril 2008, la foire internationale Artparis accueille 115 galeries d'art moderne et contemporain (dont 25 nouveaux arrivants) sous les verrières du Grand Palais. Pour sa dizième édition, elle présente des œuvres résolument plus contemporaines que les années précédentes et porte un regard plus signiicatif sur l'art actuel.

Parmi les grandes tendances de l'édition 2008, on remarque aisément  l'arrivée massive des artistes russes et chinois. Le point commun des créateurs de ces deux aires géographiques réside principalement dans la représentation d'une vision engagée et critique de la société. Cynique et sarcastique, leur travail touche généralement la mémoire et porte sur le refus de la désillusion propre au réalisme socialiste.
Notre  équipe a particulièrement été séduite par les photographies de Xing Danwen (galerie Sollertis) qui - grâce à des maquettes et des figurines - stigmatise une singulière comédie humaine à l'ère du développement postindustriel de l'Extrême-Orient, les œuvres de Luo Brothers (Galerie JGM), et les sculptures-vidéo-animées de Kirill Chelushkin (Galerie Rabouan-Moussion).

Brahim Alaoui, historien d'art et ancien directeur de l'Institut du Monde arabe, met en valeur, dans un espace de 200m2, une vingtaine d'artistes dévoilant les mutations emblématiques des sociétés arabes.
Contrairement à leur aînés qui ont essentiellement travaillé sur des thèmes classiques (l'identité, la mémoire et la nécessité de se positionner par rapport à l'autre), les jeunes artistes arabes explorent des thèmes plus tabous - la sexualité, la relligion - ainsi que des médiums plus actuels (photos, installations...). De nombreux plasticiens libanais témoignent, par exemple, des déchirures des conflits éthniques...

Partager cet article

Repost 0
Published by Art and You - dans On apprécie
commenter cet article

commentaires