Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
30 juin 2008 1 30 /06 /juin /2008 16:22


Tatiana Trouvé, prix Marcel Duchamp 2007, présente au FRAC des Pays de Loire, du 6 juillet au 12 octobre 2008, de nouvelles œuvres en volume témoignant de l’évolution récente de son travail.

Dans cette exposition, le visiteur se confronte à une gigantesque entreprise de fiction, où l’artiste intériorise et reproduit les mécanismes administratifs à l’échelle individuelle afin de les exorciser.

Depuis 1997, Tatiana Trouvé se consacre au Bureau d’Activités Implicites (BAI), ensemble modulaire comparable à un corps qui ne cesse de se modifier par sa croissance et ses altérations. Composé de différents Modules dédiés chacun à une activité spécifique - un module administratif, une matrice à fantômes, des archives, une cellule de sable, un module à titres, un module à réminiscence, un module des lapsus, un module d’attente, un module de grève... - le B.A.I. se propose de structurer à la fois la genèse et la mémoire des occupations de Tatiana Trouvé et, pour cela, inventorie, classe, codifie, réorganise tous les actes et pensées de l’artiste.

Depuis 2006, Tatiana Trouvé développe également des maquettes de « lieux implicites » dénommés Polders, qui se différencient des modules dont la taille environne les 1,50 m par une échelle réduite correspondant à la taille d’un enfant. Éléments enfouis de la mémoire qui font surface, à l’image des polders des Pays-Bas, zones côtières endiguées pour dérober les terres à la mer, « ces espaces en réduction restent énigmatiques parce que composés d’éléments faisant référence à des univers hétéroclites: de plus, leur changement d’échelle, optique, s’accompagne systématiquement de la redéfinition d’une logique d’espace. »

Excroissances ou colonies mentales, greffes architecturales, les Polders sont posés à même le sol ou fixés au mur, peuvent se nicher dans les recoins d’une pièce ou venir se placer au milieu de celle-ci.
 

 

Partager cet article

Repost 0
Published by Art and You - dans On apprécie
commenter cet article

commentaires