Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
4 juillet 2008 5 04 /07 /juillet /2008 13:52

 

Patti c'est fini, vive César ! Du 8 juillet au 26 octobre 2008, la Fondation Cartier accueille l'anthologie que Jean Nouvel consacre à César, dix ans après sa disparition.

En tant qu’architecte du bâtiment de la Fondation Cartier et ami du sculpteur, Jean Nouvel a été invité à choisir les œuvres et à les mettre en scène afin d'offrir un nouveau regard sur l’œuvre de ce sculpteur qui n’a cessé d’explorer les possibilités formelles et expressives offertes par les matériaux industriels.

L’histoire de César a recoupé de façon déterminante celle de la Fondation Cartier. Il a notamment joué un rôle décisif dans la création « la création de ce lieu d’exposition libre et différent » en 1984, après avoir longuement conversé avec Alain Dominique Perrin. La même année, l’exposition « Les Fers de César » célèbrait l’ouverture de la Fondation Cartier et l'artiste entamait la réalisation de l’Hommage à Eiffel, une sculpture monumentale créée à partir de poutrelles issues de l’opération d’allégement de la tour Eiffel. En 1986, il réalisait une nouvelle série d’œuvres qu’il présente dans le cadre de l’exposition « Les Championnes de César ». Cette collaboration prenait une dimension internationale en 1991, avec la participation de César à l’exposition « Too French » à Hong-Kong puis à Tokyo, et en 1992 avec la commande et la donation par Cartier à la ville de Hong-Kong de la sculpture monumentale The Flying Frenchman.

À travers les « Compressions », les « Empreintes humaines » et les « Expansions », César a largement remis en question les canons de la sculpture traditionnelle. L’emploi de la presse hydraulique, du polyuréthane expansé et de l’empreinte lui ont permis de s’approprier le réel de manière directe, en réduisant son intervention manuelle. Sculpteur de formation classique, César a partagé avec Jean Nouvel, lors de vacances passées ensemble, ses interrogations sur la nature de l’œuvre d’art : « Une œuvre qui ne met pas en valeur un savoir-faire relève-t-elle encore de l’art ? »

Catherine Millet explique que « César, aussi classique soit-il dans l’esprit […], aussi attaché soit-il au « métier » se trouve pris dans une problématique qui fait que la sculpture n’est plus seulement l’art des belles proportions et des beaux matériaux à caresser [mais] qu’elle peut [aussi] être une idée ». Pour Jean Nouvel, qui a dématérialisé et conceptualisé l’architecture, il est essentiel de privilégier cet aspect conceptuel de l’œuvre de César en mettant en exergue ces différentes familles d’œuvres à l’aide d’une scénographie typologique et non chronologique.

[Crédits photo : Philippe Bordier, César in César, sculpteur, 1967. Copyright Chrislang]


Partager cet article

Repost 0
Published by Art and You - dans On apprécie
commenter cet article

commentaires

audrey 22/07/2008 14:35

Je suis allée voir cette expo et j'ai vraiment adoré. La mise en scène de Jean Nouvel sublime vraiment les oeuvres de César.

J'en ai fait un article sur mon blog :
http://www.laboiteasorties.com/2008/07/jean-nouvel-scenarise-cesar-a-la-fondation-cartier/

felizdumonde 05/07/2008 20:56

héhé
passage rapidos car soirée de prévu, et vous?
ce soir proverbe français :"La semaine du travailleur a sept jours, la semaine du paresseux a sept demains. "
boussaaaaaaaaaaaaaaaaa

HARMONY 05/07/2008 20:38

Bonsoir,
Merci de m'avoir mis dans tes favoris et de m'avoir permis ainsi de visiter le tien et de le booster