Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
11 août 2008 1 11 /08 /août /2008 15:04



A l'initiative de trois lieux culturels nord-parisiens
Kadist Art Foundation, la galerie Paul Frèches et la galerie Chappe – et avec le soutien de Mains d’Œuvres (Saint-Ouen), un nouveau parcours d'art contemporain, NORD, sera organisé à l'automne, à Paris. Proposé comme une nouvelle promenade autour de l'art contemporain dans l’épicentre historique de la bohême parisienne, le parcours est envisagé comme un programme d’expositions, d'événements, et de vernissages communs.

La galerie Chappe, qui entame les festivités, a accueilli plus de trois cents artistes depuis trois ans dans les domaines du graffiti, de la photographie, de la vidéo et de l’installation, notamment Seen, Pete Doherty, Philip Townsend, Franck Habicht. Le 28 août, elle présentera un hommage à Amy Winehouse, puis exposera Madbunny, Flairs, Jonas et François, Winshluss, Cyril Houplain, Edward Grinberg, Zilon Laser, Marc Zermati et Sophie Jarry à la rentrée.

Kadist Art Foundation, fondation privée créée en 2001, a pour vocation de contribuer à promouvoir l’art contemporain à travers la constitution d’une collection, et l’organisation d’expositions et de résidences dans son espace à Paris. Pour NORD, la fondation propose, du 20 septembre au 9 novembre, « Disenchantment » (titre provisoire), exposition collective proposée par Sofía Hernández Chong Cuy, suite à sa résidence à la Fondation. Elle traitera de l'instant du désenchantement, où le charme est rompu et où la vérité jusqu'alors suspendue réapparaît.

Mains d'Œuvres, lieu de création et de diffusion, de recherche et d’expérience, destiné à accueillir en résidence des artistes de toutes disciplines, des démarches associatives et citoyennes, participe également à l'événement. Installée dans l’ancien centre social et sportif des Usines Valeo, un bâtiment de 4 000 m2 aux abords du Marché aux Puces de Saint-Ouen, l'association Mains d'Œuvres inaugure à la rentrée un nouvel espace dévolu à l’art contemporain et initie une nouvelle programmation (de septembre à décembre et de février à juillet).
Pour lancer cette initiative, l'exposition collective « Mieux vaut être un virus que tomber malade » (
du 20 septembre au 26 octobre) s’intéresse aux artistes partageant la volonté de tester et de transgresser les limites et les conventions tout en explorant les formes de résistances. Elle analyse les formes de parasitage possibles par rapport à un système, qu’il s’agisse de celui de l’art, du musée, ou du marché. Ainsi Frédéric Pradeau traduit la loi des 35h en chinois, les Bad Beuys organisent des free-party dans les supermarchés, Antony Peskine colle dans la rue des affiches avec les mots « ou pas » qu’il appose à côté des slogans publicitaires…

Privilégiant un travail de fond avec les artistes, la Galerie Paul Frèches (qui a ouvert ses portes en juin 2007) complète son programme d'expositions par des rencontres-débats. Ses Cahiers d'expositions apportent un contenu critique à chacune des propositions. La programmation fonctionne volontiers par cycles permettant l'approfondissement de certains courants ou domaines de la création contemporaine (Une saison chinoise, CoExpo…). Elle expose Liu Jianhua, Xiang Liqing, Guillaume Herbaut, Rémy Lidereau, Antoine Petitprez, Estefanía Peñafiel-Loaiza, Émilie di Nunzio Joly et collabore entre autre avec Yan Lei, Seb Janiak, Peng&Chen, Cao Kai.
L'exposition montée dans le cadre de NORD, du 20 septembre au 30 octobre, présente les créations d'Antoine Petitprez, où formes animales et végétales se répondent et se confondent à travers trois séries : « Les poules » (2002), « Alberi » (2007) et « Les animaux » (2008 - inédite) sous le titre « Familiarités ».



Partager cet article

Repost 0
Published by Art and You - dans On apprécie
commenter cet article

commentaires