Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
28 octobre 2008 2 28 /10 /octobre /2008 17:44

David Miguel, dont le travail photographique sera prochainement exposé au Studio (du 7 au 29 novembre 2008) a donné, dimanche 27 octobre, une performance dans le cadre des 'parcours privés' de la Fiac.


Résumé de la performance

Une centaine de collectionneurs sont invités à prendre place à l'étage d’un bus à Impérial, pour parcourir un court trajet (du Grand Palais à la place de la Concorde) et écouter au casque des sentences philosophiques. Dans un second temps, lorsque les invités sont conviés à descendre du bus, David Miguel allume un dispositif d’effets spéciaux pour déclencher plusieurs foyers de fumée qui se propage à la fois à l’intérieur et à l’extérieur du bus. Un nuage opaque se forme et un filet de fumée sort par les fenêtres.

Via cette action, David Miguel dénonce l’ambiguïté du regard public face à un accident ou événement collectif, inhabituel dans un contexte urbain. Les passagers subissent l’action, plongés dans une ambiance divertissante, avec la même innocence qui précède toute catastrophe imprévisible, qu’elle soit naturelle ou humaine (attentats Madrid, New York). Hors du véhicule, le public urbain, face à cette vision, ne peut réagir que de plusieurs façons : impuissance, inquiétude, surprise, amusement… compréhension de l’action.

David Miguel, toujours à l’intérieur, sauve des  œuvres d’art en les jetant par la fenêtre sans savoir réellement ce qu’elles vont subir à l’extérieur… Cette action est une métaphore de « protection » directement inspirée du passé lors du drame de l’incendie du Musée du Prado au XVIIIème siècle où les tableaux de Velasquez ont été sauvés par la fenêtre.

Une vidéo de cette performance sera bientôt disponible à la vente en DVD, dans la Boutique d'Art and You.


[Visuel : David Miguel lors de sa performance à la FIAC. Courtesy Art and You]


Partager cet article

Repost 0
Published by Art and You - dans On intervient
commenter cet article

commentaires