Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
31 mars 2009 2 31 /03 /mars /2009 16:02

Que dire de l'expo' ? A la fois du bien et du mal.

En effet, l'on ne peut que défendre cette initiative originale de l'architecte Alain Dominique Gallizia, parce qu'en rupture avec l'exclusion quasi systématique des arts de rue, vis à vis de la scène artistique officielle. En dehors du milieu underground, non autorisé, la célébration d'œuvres venant du ghetto urbain est structurée principalement par les galeristes et conservateurs de musées, à défaut d'une légalité effective en amont, de l'ensemble des réalisations artistiques de la street culture (à fortiori dégagé du rapport au marché de l'Art, également faute de moyens et subventions). Avec ou sans qualité des graffitis, à l'origine, cet état d'esprit réconciliateur peut favoriser l'émergence de nouveaux piliers de l'Art, et ainsi estomper de vieilles rancœurs largement justifiées.

Cependant, la récupération est à craindre. Car à peine entrés dans les Palais de la reconnaissance marchande, la forme et le fond de cette discipline émancipatrice sont d'emblée dénaturés, avec des formats et thème imposés ! Une aberration de principe, totalement absconse, pour ce domaine créatif libre par nature. Pas étonnant que nombre de graffeurs comme Onet aient décliné l'invitation. Lorsqu'ils ne vitupèrent pas, à l'instar de RCF1 contre l'ignorance par exemple d'un Pierre Cornette de Saint Cyr, au Palais de Tokyo, visiblement obnubilé selon lui, exclusivement, par l'ouverture graphique d'A.Warhol et les enfants du pop art. Dans l'oubli du tag à ciel ouvert & à la bombe aérosol.

Par Matthieu Jules

TAG au Grand Palais
Du 27 mars au 26 avril 2009
http://www.grandpalais.fr/

Partager cet article
Repost0
23 février 2009 1 23 /02 /février /2009 19:21

A l'occasion de la « vente du siècle » de la collection Pierre Bergé-Yves St Laurent, Art and You a rencontré trois personnages-clé de cet événement d'envergure au Grand Palais.


Alain Tarica, marchand d'art et ami du couple de collectionneur
François de Ricqlès, vice-président de Christie's et organisateur de l'évenement
Thomas Seydoux, expert en impressionnisme et Art Moderne chez Christie's



Une vente aux enchères complémentaire, organisé par Cornette de St Cyr et concernant des vêtements conçus par Yves St-Laurent se déroulera le 26 et 27 février 2009, à Richelieu Drouot.

Partager cet article
Repost0
30 décembre 2008 2 30 /12 /décembre /2008 16:24


La Galerie Defrost (Paris 3ème) présente, du 29 janvier au 28 février 2009, les travaux de David Morel, peintre irrévérencieux, à l'occasion de l'exposition « Boums ». Ses créations font exploser la représentation des tableaux classiques des plus grands maîtres (Hopper, Böcklin, Manet, Friedrich) jouant avec l'image qui n'a, selon l'artiste, aucune valeur ni substance.

« Simulacre de simulacre » (Baudrillard), le tableau n'existe plus qu'en temps que médium, où l'image est dépassée au profit d'une peinture puissante, énergique et foisonnante, dionysiaque et poétique, imposant un temps à l'œil avant d'exploser.

Suscitant une réaction forte en créant un devoir de mémoire par ce génocide pictural, David Morel souligne la supériorité de la peinture sur l'image et sa duplication.


[Visuel : David Morel, Bocklin, 130 x 194 cm. Courtesy de l'artiste et galerie Defrost]



Partager cet article
Repost0
23 décembre 2008 2 23 /12 /décembre /2008 16:38

Pour les vacances de Noël, le musée du quai Branly se met en blanc, dans le cadre d'un voyage ponctué d’étapes festives et insolites, accompagnant l’exposition « Upside Down, les Arctiques ».

Avec sa patinoire et son bar givré, ses ateliers, conférences, ses installations contemporaines, ses contes, ses spectacles et sa programmation de cinéma, le musée du quai Branly invite tous les publics à entrer dans l’univers des Inuit, du jeudi 18 décembre 2008 au dimanche 18 janvier 2009.

Composé de trois pôles : « écolo », « glisse » et « givre », le jardin des glaces propose aux visiteurs des activités festives tout en les sensibilisant aux questions de protection de l’environnement.

A l’occasion de « 2008, l’année de la terre » décrétée par l’Unesco et la « 4ème Année Polaire Internationale », le musée se mobilise et met en place un parcours-jeu dans le jardin. Ponctué de différentes étapes, ce parcours signalétique sensibilise les enfants aux questions du réchauffement climatique.
Parallèlement, le musée innove et invite les familles à se détendre autour de la patinoire située dans le théâtre de verdure. Les enfants, sous le regard de leurs parents, s’initient aux plaisirs de la glisse…
Constitué d’un igloo et d’un bar de givre situé devant le café Branly, l’espace givre est le lieu de rendez-vous pour le lancement des activités « Grand Nord ».

A cette occasion, une dégustation de tisane inuit est offerte aux visiteurs qui sont ensuite invités à découvrir les contes arctiques et les ateliers d’initiation à la culture inuit…


Partager cet article
Repost0
18 décembre 2008 4 18 /12 /décembre /2008 15:48


Premier quartier d'affaires européen, La Défense accueille chaque année des milliers de visiteurs. Pour découvrir l'histoire de ce site exceptionnel et en connaître les aspects méconnus, l'EPAD (Etablissement Public pour l'Aménagement de La Défense) met en place un nouveau dispositif pour découvrir la Défense : un audioguide. Découpé en 14 étapes, réalisables en un seul parcours ou de façon indépendante, ce programme peut être téléchargé sur le site Internet de La Défense, écouté sur un MP3, ou via son téléphone portable. La visite, disponible en anglais, allemand, espagnol ou japonais, se décline en trois thématiques : guide historique, guide œuvres d'art, et guide architecture.

Le guide historique évoque le quartier de La Défense, depuis ses origines au XVème siècle jusqu'à son actualité en tant que quartier d'affaires. Le guide œuvre d'art évoque les soixante œuvres disséminées sur les 160 hectares qui composent La Défense. Stabile, Calder, ou Richard Serra, qui a vu sa sculpture Slat réinstallée récemment, offrent aux visiteurs des sculptures massives, alors que d'autres, de taille plus modestes, sont cachées. Il faut alors aller à leur rencontre et quitter les sentiers battus. Quant au guide architecture, il met en lumière les bâtiments de La Défense signés du nom de grands architectes : Viguier, Peï, Palode & Pistre... Plusieurs générations de tours, à l'allure très diverses, cohabitent. Des constructions identiques du début aux toutes dernières innovations, le guide contient  les anecdotes et les grandes histoires de ces édifices uniques en France.


Partager cet article
Repost0
9 décembre 2008 2 09 /12 /décembre /2008 16:49

Du 5 décembre 2008 au 5 février 2009, la Trocambulante présente une sélection de photographies appartenant au fonds Lavagne, à Recyclart (Bruxelles).

La Trocambulante est une association à vocation artistique fondée par Valérie Police en 2006. Espace offert à la consultation et à l'emprunt de photographies amateures, ce fonds a pour objet de favoriser la création et s'adresse en premier lieu aux artistes, graphistes ou petits éditeurs. Les utilisateurs apportent leur contribution en envoyant un exemplaire de leur publication ou toute trace issue de l'exploitation de ces images. À l'occasion de l'exposition, une projection relatant les activités de la Trocambulante et la mise à disposition de ses publications sont proposés.

L'association a choisi Recyclart (laboratoire artistique, acteur de l’espace public urbain, lieu de rencontres et d’expérimentations et également centre de formation dédié aux chercheurs d'emploi) pour accueillir dans sa nouvelle exposition, baptisée « Signes intérieurs de richesse », des clichés provenant du continent africain dans les années 70.

Ainsi l'image d'un costume trois-pièces porté sous un soleil éclatant démontre l'écart culturel entre les continents, lié à l'influence des codes occidentaux et à la frénésie progressiste. Ces fétiches ou gri-gri modernes sont souvent le résultat d'un besoin d'intégration et la tentative de valorisation d'une identité déjà fortement marquée.

[Visuel : la Trocambulante]


Partager cet article
Repost0
8 décembre 2008 1 08 /12 /décembre /2008 20:32

La Galerie des Galeries (espace artistique des Galeries Lafayette) débute une collaboration avec la galerie de multiples. À l'occasion de chacune des expositions présentées à la Galerie des Galeries, les deux institutions éditeront ensemble un multiple d'artiste. On définit un multiple comme une œuvre d'art éditée au delà de huit exemplaires plus quatre épreuves d'artiste. Un multiple est une œuvre numérotée et signée, qui existe en plusieurs exemplaires, revendiquée par l'artiste comme étant une œuvre d'art. Celui-ci sera mis en vente dans les deux espaces. Pour inaugurer ce projet, les deux partenaires présentent un multiple de Franck Scurti.

Franck Scurti utilise autant la sculpture, l'installation, la vidéo, l'image peinte que le readymade. Sa pratique consiste souvent à s'emparer d'objets et de gestes du quotidien, « éléments déjà socialisés », et de les associer à des fonctions différentes ou à des références artistiques. Ses œuvres abolissent la distinction tacite entre création et copie, readymade et œuvre originale. Ses assemblages, teintés d'humour et de poésie, sortent autant les usages sociaux de la banalité, et de ce fait de l'oubli, que les œuvres d'art et le design des solitudes dans lesquels les place notre usage culturel de l'art.


Partager cet article
Repost0
28 novembre 2008 5 28 /11 /novembre /2008 12:46

Hier soir, jeudi 28 novembre 2008, s'est déroulée au Palais de Tokyo la remise de diplômes des 46 lauréats du concours « Espoirs de la création », organisé par le Comité Colbert.

Ce concours donnait aux candidats la possibilité d'imaginer un concept, un visuel ou de concevoir un objet sur l'un des thèmes proposés par les sociétés participantes du Comité Colbert ; chacune des maisons déposait un thème précis en rapport avec son univers et il n'était possible de ne présenter au maximum que deux projets, chacun sur un thème distinct.

Parallèlement à la consécration de ces travaux un site Internet, www.design-colbert.fr a été lancé lors de cette soirée. Conçue par Gérald Petit, Claire Moreux et Olivier Huz, commentée par Judicaël Lavrador, et mise en musique par Stéphane Fransioli, cette plateforme Internet se décline en trois espaces :
  • les Sémiophores (présentation des projets individuels des lauréats), 
  • l'Encyclopédie, qui recense tout ce que le visiteur peut se demander à propos des lauréats, de leur école et du Comité Colbert,
  • l'Agora, espace conçu par Orange Tv Innovation autour des acteurs de la recherche numérique.


Cette création virtuelle développée en collaboration avec le Pavillon, laboratoire de création du Palais de Tokyo et dirigée par Gerald Petit, est à découvrir, du 27 novembre au 25 décembre 2008, sur la toile.



Partager cet article
Repost0
25 novembre 2008 2 25 /11 /novembre /2008 12:25


Samedi 29 novembre 2008, à 15h, Philippe Mayaux  (Prix Marcel Duchamp 2006) sera présent au Stand Dilecta, dans le cadre du Salon Light #5, afin de dédicacer son nouvel ouvrage Le 4ème Clou.

Philippe Mayaux
est un plasticien français né en 1961 à Roubaix, qui vit et travaille à Montreuil.
Actif depuis le début des années 1990, il se situe dans la double lignée de Marcel Duchamp et Francis Picabia, en proposant des oeuvres aux couleurs vives et aux évocations souvent érotiques ou sexuelles.

Le Salon Light est un rendez-vous avec la scène internationale des éditeurs de publications d’artistes, organisé au Point Ephémère (Paris 10ème) par le Cneai, un centre d’art orienté vers l'édition. Pour sa cinquième édition, il accueille une cinquantaine d’éditeurs et diffuseurs de publications artistiques, mettant en lumière l’inventivité de ces acteurs de la création contemporaine au service de pratiques transversales : livres, revues, CD, DVD, vinyles, site Internet… Ces publications, souvent à faible tirage et parfois introuvables, ouvrent de nouvelles voies et créent de nouveaux réseaux dans le monde de l’édition.

Lors de ce salon, le public peut aussi découvrir un stand rassemblant un large éventail d’éditions gratuites, et toutes les demi-heures, des actions, projections, sets audio…


Partager cet article
Repost0
21 novembre 2008 5 21 /11 /novembre /2008 11:49

L'exposition consacrée à Barack Obama à la Dorothy's Gallery, intitulée « Barack Obama in Paris » est prolongée jusqu'au 26 janvier 2009 par un deuxième volet, « Barack Obama President, a united world ».

Les artistes présents au cours de la première exposition ont souhaité continuer cette aventure artistique collective, aux côtés de nouveaux venus. Ils se sont mis à l’œuvre pour présenter des travaux orientés sur leur perception de Barack Obama « Président », porteur d’espoir pour le monde entier. Ils livrent un dialogue chamarré et métissé entre artistes internationaux, à l’image du Président des Etats-Unis. Ce renouvellement de l'exposition insuffle une diversité inédite de point de vue et de démarche, au moyen de différents médias : peinture, peinture numérique, sculpture, photographie, dessin et vidéo.

Avec les artistes de Dorothy’s gallery : Cyril Anguelidis, Emmanuelle Fèvre, Catherine Ursin, Aliska Lahusen, Kazuyo Yamamoto, Valentine Fournier, Muriel Cros, Raymond Quai, Kaetsche, Béatrice Lecomte, Eric Turlot, Xiuyi Shen, Maïa Roger, Erwann Le Diberder …
Les illustrateurs du Canard Enchainé et de Charlie Hebdo : Wozniak, Cabu, Wolinski, Kiro, Kerlerou, Honoré, Tignous, Charb, Luz, …
Et les artistes américains: Edward Koren (New Yorker Magazine), Ealy Mays, Marilyn Chapin Massey, Misspépette, Kathleen Farris, Francine Harris...

L’exposition sera rythmée par des soirées événementielles : une soirée-cocktail en présence des artistes, une table ronde avec des acteurs politiques américains et français, des politologues et journalistes, une soirée musique du monde...

[Crédit : Emmanuel Fèvre. Courtesy de Dorothy's Gallery]


Partager cet article
Repost0